All posts by frederic1

Comment annoncer à son enfant que le père noel n’existe pas ?

1 – Etre Franc
Expliquer le votre souhait était qu’il vive un moment magique et qu’il apprenne à croire à l’incroyable car il est important d’avoir des rêves. Que ca ne doit pas altérer sa confiance en cous ni penser que les parents mentent mais que Le père Noël n’existe pas.

2 – Le présenter comme un Secret

En lui disant que maintenant, il à le droit de faire partie de l’équipe du Père Noël en faisant vivre le secret aux plus petits que lui. Le “Père Noël” c’est la bienveillance collective qui entretient la magie pour les plus petits.

En fait nous sommes tous des Pères Noël et que maintenant qu’il est dans le secret, il peut lui aussi devenir un Père Noël pour ses proches, et les gens qu’il aime.

3- En jouant l’humour
Par exemple en le déguisant en père Noël pour faire une surprise à ses parents, amis, famille… s’il n’y a pas d’autres plus petits que lui.

Quelques astuces de parents pour éduquer un enfant de 3 ans

Pour la propreté :

  • Achetez lui plusieurs culottes, et laissez le choisir ses propres culottes afin que mettre une culotte soit un plaisir.
  • Achetez un pot afin de lui permettre d’aller seul faire ses besoins dans sa chambre le soir après le dodo (sinon vous aurez le “chantage” du “je veux faire pipi aux toilettes”). En journée il faut un réducteur pour WC et un petit marche pied (à défaut un petit banc de type bricolage) pour monter sur les toilettes.

images telechargement-1

Concernant l’éducation :

  • Vous pouvez lui acheter une trottinette (avec un casque) pour aller plus vite à l’école.
  • A 3 ans, les jeux comme le mémory sont vraiment intéressants pour les aider à se concentrer.
  • Vous pouvez commencer à lire des livres de vocabulaire anglais, afin de l’habituer à utiliser plusieurs langues.

Concernant l’école :

  • Vous devez déposer un dossier au début d’année calendaire. Ensuite vous pourrez visiter l’école et rencontrer (avec votre enfant la Directrice).
  • Pour que cela soit plus facilement accepté, vous pouvez par exemple lui offrir un livre comme “Choupi va à l’école”.
  • Il faut savoir que la 1er année ils font encore la sieste, et le doudou est encore accepté.

La playbrush, un bonne idée pour laver les dents de votre enfant ?

A partir de 2 ans, il peut être intéressant d’utiliser la playbrush pour inciter votre enfant à se laver les dents.

Si au départ  il est généralement intéressé, la monotonie du jeu fait qu’il se lasse vite.

Néanmoins, cela permet de rendre la “cérémonie” de la brosse à dents plus agréable, et surtout de faire durer le brossage plus longtemps.

 

08710908830891_signal_brosse_a_dents_kids_playbrush_1_kit_34-gauche-original-765467-png-ulenscale-447x447

En effet il faut être clair, le système de vérification du brossage est pas extraordinaire.

Mais le plus gros reproche est vraiment le manque d’attrait du jeu (toujours identique), et aussi les problèmes de synchronisation entre la brosse et le smartphone (il faut réessayer 3 ou 4 fois avant d’y arriver !).

Ces problèmes de synchronisation sont vraiment très pénibles… il faut être patient !

Après 3 mois d’utilisation, on n’utilise même plus l’embout pour la brosse à dents, mais soit moi, soit ma fille l’utilisons dans la main pendant qu’elle se brosse les dents avec une brosse à dents électrique…

Au final c’est vraiment un gadget, pour lequel je donnerai une note de 6 / 10… intéressant car cela permet de temps en temps de motiver ma fille à se laver les dents, mais pas indispensable !

Faut il punir un petit enfant ?

Ma réponse personnelle est… le moins possible !

Voici comment nous procédons :

  • Nous prévenons notre fille que son comportement n’est pas bon et nous expliquons pourquoi
  • Ensuite nous comptons jusqu’à 3 à haute voix pour lui demander de changer son comportement.
  • Enfin, si elle persiste, nous lui demandons d’aller réfléchir. Pour cela nous la mettons soit assise sur sa petite chaise devant une porte, soit nous la mettons debout (si c’est assez rapide).
  • Ensuite nous lui demandons soit de nous appeler quand elle a réfléchie, soit nous nous l’appelons. Généralement cela dure moins d’une minute.
  • Pour finir nous lui demandons de demander pardon.

C’est une méthode que nous utilisons très peu, mais qui est efficace dans être trop traumatisante pour l’enfant.

Attention, les premiers mois peuvent être durs…

Le premier mois avec un enfant qui mange mal, dort mal, a des régurgitations… peut être très pénible.

C’est souvent un moment de stress, mais rappelez vous que c’est uniquement le 1er mois qui est le plus dur… après c’est bien plus facile.

Vous avez des paliers d’organisation, et ce sont les 6 premiers mois qui sont de très loin les plus durs (surtout le 1er mois) :

  • 1 mois (le manque de sommeil, le stress…)
  • 1 mois à 6 mois (les couches, l’organisation, les débuts à la crèche, les dents)
  • 6 mois à 1 an (les maladies attrapées à la crèche…)
  • 1 à 2 ans : les premiers pas…
  • 2 à 3 ans : la parole

46588ba53c50df280e76ab503e3802f1-l1